FRANCE – Université de Clermont Auvergne – Ilona GRAENITZ

Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

FRANCE – Université de Clermont Auvergne – Ilona GRAENITZ

0 Comment
39 Views

L’Université de Clermont Auvergne a organisé une conférence sur “Des villes et des industries durables (Réseau Michelin)”. Mme Ilona Graenitz et Mme Zofija Macej Kukovic, anciennes députées européennes, ont prononcé un discours sur le développement durable, les villes durables, l’urbanisation et la démographie, devant les maires des villes européennes, les chercheurs européens, la société civile et des grandes institutions.

Ilona GRAENITZ , Membre de l’AAD, a participé à cet événement.

Rapport de mission: L’EUROPE ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

Le programme comprenait deux volets:

1) des conférences et des débats à l’université;

2) la participation à la première rencontre du Réseau international des villes Michelin.

Il combinait ainsi harmonieusement travaux académiques et événement grand public, grâce au travail d’organisation mené par Arnaud Diemer.

Premier volet. Les conférences à l’université de Clermont-Ferrand ont été majoritairement suivies par des étudiants (souvent participants du programme Erasmus ou d’autres programmes de l’Union et originaires de divers pays européens) engagés dans des projets ou la rédaction d’un mémoire ou d’une thèse, qui ont ainsi eu l’occasion de présenter certains de leurs travaux et d’en discuter avec leurs pairs.

Toutes ces présentations et débats se sont tenus en anglais, ce qui a renforcé le caractère international du séminaire universitaire.

Les présentations ont principalement porté sur la question de l’économie circulaire et des méthodes et outils exploitables pour mettre sur pied un système juste pour tous, qui réponde aux besoins d’une population en croissance démographique sans

surexploiter les ressources ni produire de déchets ou de pollution. Le concept de «cercles de durabilité», développé par Paul James, professeur à l’université de Sidney, apparaît particulièrement intéressant. Il consiste en une évaluation des villes en matière de développement durable dans quatre domaines: écologie, économie, politique et culture; chaque domaine est sous-divisé en sept champs, parmi lesquels figurent respectivement «matériaux et énergie» et «eau et air», pour l’écologie, «production et ressources» et «travail et bien-être», pour l’économie, «organisation et gouvernance» et «communication et déplacement», pour la politique, ainsi que «engagement et identité» et «genre et générations», pour la culture. L’évaluation se fait sur une échelle de un à neuf, depuis une durabilité de niveau alarmant jusqu’à une durabilité dynamique.

Une partie du séminaire portait également sur l’évolution future des villes: des scénarios ont été présentés qui prévoient des tours équipées de jardins verticaux et des bâtiments sur le modèle d’une forêt, ce qui a permis une réflexion philosophique sur les conceptions qui sous-tendent le développement durable des villes. Zofija Mazek Kukovic et moi-même avons pris part aux débats. Deux sessions étaient tout particulièrement consacrées aux questions européennes.

Dans l’une, nous nous sommes présentées et avons exposé notre travail au Parlement, dans l’autre, un entretien était mené par un scientifique honoraire.

Nous avons ainsi pu parler des programmes, des budgets et notamment de la législation, ainsi que de notre vision des évolutions à venir.

Originaires de pays divers (Espagne, Belgique, Ukraine), les participants se sont montrés particulièrement intéressés par la question de l’autonomie des régions, de la participation des régions aux processus politiques de l’Union et de l’accès à l’Union, ainsi que par les questions géopolitiques.

Le Brexit a naturellement lui aussi concentré l’attention.

J’estime qu’il reste important et nécessaire, après tant d’années, de continuer à expliquer l’élaboration et le fonctionnement de la législation européenne, même à des participants très instruits.

Deuxième volet. Le séminaire incluait la participation à la première journée de la première rencontre du Réseau international des villes Michelin, consacrée au thème de la ville durable. Tous les participants et intervenants étaient réunis au centre des congrès Polydome. Zofija Mazek Kukovic et moi-même avons pris part aux débats en tant que spécialistes. Nous avons ainsi eu l’occasion de parler des règles législatives et des projets ou programmes de l’Union destinés à soutenir les villes durables et de souligner l’importance de la coopération en Europe.

Si l’on ajoute que des représentants de pays du monde entier étaient réunis, je suggérerais que le Parlement et l’Association des anciens députés restent en lien avec cette initiative pour poursuivre la coopération.

Détails

Début :
novembre 29, 2017
Fin :
décembre 2, 2017
Catégorie d’évènement: